Initié par le CHU et l’Université de Liège, cet événement bisannuel, prévu du 22 au 28 mars, rassemble à la fois les professionnels de la santé et le grand public curieux de ce secteur. Un grand écart assumé par le festival et qui s’élargit un peu plus cette année avec les rencontres professionnelles.

Alors que l’imagerie médicale connaissait un véritable engouement de par le monde, Imagésanté a été créé en 1994 afin que la cité ardente puisse disposer de son propre festival. D’un côté, ont été lancées des retransmissions en direct d’opérations chirurgicales, de l’autre, une programmation de films documentaires plus large a été proposée. « L’objectif était de créer un événement scientifique et médical au sein même du CHU », nous raconte Jeanne Hebbelinck, directrice artistique de Imagésanté. L’événement a ainsi pris place tous les 2 ans et est présidé par le Dr Philippe Kolh.

À partir de 2002, l’orientation a évolué. Imagésanté est devenu également un festival d’éducation à la santé, s’ouvrant ainsi au grand public. Dès 2004, le campus est créé à destination des étudiants du secondaire et du supérieur. Objectif : proposer un programme entièrement gratuit de workshops, de conférences, de projections de films et de retransmissions d’opérations en direct, le tout organisé à la Faculté de Médecine (ULiège) et diffusé sur le site même du CHU de Liège. En même temps, une collaboration avec les Grignoux (cinémas Sauvenière, Churchill et Le Parc à Liège) est mise en place pour toucher davantage le grand public. En 2016, le festival opte pour une (dé)centralisation : la programmation sera désormais essentiellement diffusée au sein de la cité ardente, soit aux Grignoux, soit à la Cité Miroir. « Derrière cette ouverture, notre volonté était de toucher un public diversifié et d’adapter notre discours en fonction de celui-ci, qu’il soit professionnel, étudiant ou simplement curieux. »

 

Le festival en quelques chiffres…

  • 4 rencontres professionnelles
  • 5 grandes conférences
  • 6 jours
  • 25 films en compétition et autant de débats après les projections
  • 30 retransmissions d’opération chirurgicale
  • 100 workshops
  • 600 étudiants*
  • 000 visiteurs*
  • Entre 120.000 et 150.000 connexions à la WebTV*

(*) en 2018

 

Un festival de films documentaires hétéroclites

 

Cela reste la vocation première de Imagésanté. Cette année encore, seront ainsi proposés en compétition 25 films, issus des quatre coins du monde. Sélectionnés pour leur qualité et leur engagement, ils offriront un regard croisé entre le cinéma, la science et la santé. Pour chaque projection, un débat avec les équipes des films, des spécialistes de la santé ou parfois des associations concernées sera proposé. Objectif : sensibiliser le regard et l’esprit aux questions de santé et de bien-être.

 

Puisque l’on parle de la diversité du public, autant dire que la programmation est tout aussi diverse, abordant des thématiques variées et pourtant toujours liées à des questions de santé. Prenons à titre d’exemple « América », originaire des USA et qui aborde la solidarité de la famille face au vieillissement ; « Honeyland », réalisé en Macédonie du nord et qui évoque les vertus du miel ; ou encore

« Qu’est-ce que je fais là ? », film belge qui questionne l’approche de la psychiatrie depuis le passé jusqu’à aujourd’hui.

 

 

Des opérations chirurgicales sur grand écran

 

Les retransmissions des opérations chirurgicales restent un moment particulier du festival. « Il n’est pas tellement question d’innovation dans les interventions mêmes », continue Jeanne Hebbelinck. « Nous sommes plutôt sur des actes médicaux maitrisés et courants. Je pense par exemple à une opération sur la cataracte ou la mise en place d’une prothèse de genou. L’idée est davantage de dédramatiser et de vulgariser. »

 

En 2010, Imagésanté a lancé une Web TV pour permettre au monde entier de découvrir le corps humain à travers les yeux du chirurgien. Cette année, une trentaine d’opérations chirurgicales sont prévues en direct du CHU de Liège. Elles seront commentées par des étudiants en médecine, des étudiants en journalisme et les chirurgiens eux-mêmes.

 

Nouveauté de cette 14e édition, le trajet clinique du patient : en matinée, un plateau télévisé recevra désormais les acteurs impliqués en amont et en aval de la chirurgie. « L’envie est à nouveau de faciliter la compréhension de la prise en charge médicale au sens large. »

 

 

 

Des rencontres professionnelles… et du MedTech !

 

Au-delà des débats et des conférences, Imagésanté entend aller plus loin pour accompagner le changement dans différents domaines. Pour cette 14ième édition, quatre rencontres professionnelles prendront place pour la première fois.

 

Le lundi 23 mars, la réforme des postes de garde de médecine générale sera mise sous la sellette à l’initiative de l’Association des médecins diplômés de l’Université de Liège (AMLg) et du Groupement Liégeois des Associations et des Médecins Omnipraticiens (GLAMO). Le lendemain, c’est la silver économie wallonne qui sera au cœur d’un débat en partenariat avec ULiège, ISOSL et Digital Wallonia. Le mercredi 25, il sera question d’échanger autour du numérique en tant que vecteur d’inclusion et de bien-être à l’école.

 

Last, but not least, le vendredi 27 mars, on parlera de la ‘Wallonia HealthTech Valley’. « Il faut savoir que la Wallonie est vraiment à la pointe en ce qui concerne le développement des entreprises en biotechnologie », nous explique Jeanne Hebbelinck. « A contrario, ce que l’on appelle le MedTech, à savoir ce qui rassemble les Medical Devices et les technologies de l’e-Health, est plus fastidieux en termes de développement. C’est la raison pour laquelle cela nous semblait important d’y consacrer une rencontre. » Organisée en partenariat avec MedTech Wallonia, Mecatech, Biowin, Noshaq, CHU de Liège, mais aussi des entreprises comme ING et Siemens, cette rencontre visera à s’interroger sur l’environnement nécessaire à mettre en place pour favoriser l’innovation au sein des hôpitaux.

 

À noter que, lors de cette rencontre, Digital Attraxion viendra également parler de MoveUp, une initiative qui vise à faciliter l’introduction des innovations de start-up au sein des hôpitaux et à qui nous avons consacré l’article « MoveUp ou l’innovation des start-ups au service des grandes structures ».

 

 

Le festival Imagésanté se déroulera du 22 au 28 mars, au cinéma sauvenière et la cité miroir, mais également sur le site du CHU de Liège. Toutes les informations sont à retrouver sur le site https://www.imagesante.be.