Voir les dernières activités du projet

Contexte

La santé mentale et la psychiatrie, en Belgique, sont au cœur d’une importante réforme… vers une psychiatrie active autour des besoins de l’usager et de son implication dans ses soins.

La Réforme des soins de santé mentale vise, par une approche globale et intégrée des soins, à ce que l’usager puisse – autant que faire se peut – évoluer dans son milieu de vie. Elle porte une attention particulière à la réhabilitation psychosociale, aux soins dans la communauté, à l’implication des usagers et des proches dans l’organisation des soins, au dépistage précoce, aux soins hospitaliers intensifiés et à la mise en place d’équipes mobiles spécialisées en santé mentale. Des réseaux, comme le Réseau Santé Namur, sont organisés pour mettre en œuvre ces différents objectifs.

Le Réseau Santé Namur est un espace de concertations dans lequel professionnels, usagers et proches développent des outils, projets, initiatives et procédures vers de meilleurs soins en santé mentale. Le Réseau Santé Namur rassemble des acteurs issus de secteurs différents qui, tous, de manière directe ou indirecte, participent au rétablissement de personnes vivant avec un trouble de santé mentale (soins ambulatoires, secteur social, réhabilitation, réinsertion socio-professionnelle, formation, activités thérapeutiques de jour, soins hospitaliers, logement, hébergement,…). Le Réseau Santé Namur rassemble plus d’une centaine de partenaires qui, tous, souhaitent améliorer leurs synergies de collaboration.

Actuellement, le Réseau Santé Namur est en phase d’implémentation de différents outils d’information, de liaison, de concertation, etc. Une application smartphone a notamment été développée qui permet d’identifier l’équipe mobile à appeler pour une situation de santé mentale donnée (projet PSY MOBILE NAMUR disponible sur l’App Store, Google Play et en ligne).

les objectifs du projet Mens Sana sont les suivants:

En collaboration avec le WeLL, nous souhaitons :

  • affiner encore l’identification des besoins des usagers, des proches et des professionnels en termes de supports pour atteindre les objectifs du réseau ;
  • préciser si des outils de type « nouvelle technologie » (application mobile, site web, questionnaire en ligne,…) pourraient répondre à ces besoins ;
  • réaliser une analyse de ce qui a déjà été essayé/développé, en la matière, autour de questions de santé mentale ;
  • faire émerger des projets d’innovation qui pourraient être intégrés au WeLL. Des tests et un prototypage seraient réalisés par le Réseau Santé Namur et ses partenaires.

Activités du projet